Abécédaire des aliments qui n’existaient pas dans le monde romain

Aujourd’hui, la tomate, l’aubergine et le poivron sont indissociables de la cuisine méditerranéenne, mais tous ces produits étaient inconnus dans le monde romain il y a deux mille ans… Vous n’en trouverez donc aucun dans les plats romains du Nunc !

Ananas / Aubergine / Cacahuète / Cacao – Chocolat / Café / Courge, courgette / Dinde / Haricot / Maïs / Orange / Piment, poivron / Pomme de terre / Vanille

Ananas

Christophe Colomb découvre l’ananas lorsqu’il arrive en Guadeloupe en 1493. Ce fruit de la famille des broméliacées est originaire du Brésil (nana signifie « parfumé » en guarani), mais aussi du nord de l’Argentine et du Paraguay. Les Portugais puis les Espagnols introduisent l’ananas le long des voies maritimes au XVIe siècle. Vers 1880, une culture industrielle d’ananas sous serres chauffées se développe en région parisienne, dans le nord de la France et en Belgique. C’est alors un fruit de luxe, concurrencé par l’ananas importé en boîte.

 

Aubergine

L’aubergine est originaire de l’Inde. Elle est cultivée en Mésopotamie antique, mais inconnue des Grecs et des Romains. Sa présence en Iran semble ancienne. C’est là que les Arabes la rencontrent avant de l’introduire en Méditerranée au IXe siècle. Mais en Europe, elle attire la défiance depuis sa première mention vers 1280 par Albert le Grand dans son traité De vegetabilibus. Son nom italien, melongiane, signifie mala insana, c’est-à-dire « fruit malsain » . A la même époque en France, l’aubergine est également nommée « pomme des fous ». Trace de cette méfiance, sa consommation reste aujoud’hui bien inférieure dans nos régions qu’au Moyen-Orient.

 

Cacahuète (Arachide)

L’arachide est une légumineuse originaire d’Amérique centrale et du Sud. Les plus anciens vestiges archéologiques connus de gousses d’arachide datent d’environ d’il y a 7 600 ans. L’arachide était donc déjà cultivée en Amérique du Sud bien avant l’arrivée des conquistadors. Les Aztèques du Mexique l’appelée tlacacahualt, d’où le nom de cacahouète pour désigner le fruit. Il est fait de l’arachide état pour la première fois dans une chronique espagnole de 1569 à propos du Pérou où, par la suite, on a trouvé en grand nombre des pousses et des graines d’arachides dans les tombes précolombiennes.

 

Cacao – Chocolat

Le cacaoyer est un arbre originaire de la région du Mexique et du Guatemala. Les Mayas et les Aztèques faisaient griller les fèves, les écrasaient et mélangeaient la poudre avec de l’eau bouillante assaisonnée de piment ou de musc et de miel, ou de farine de maïs. Ils buvaient ensuite le tchacahoua (en maya) ou le tchocoatl (en aztèque), réputé aphrodisiaque. Les Espagnols européanisèrent cette boisson en remplaçant le piment par la vanille, le sucre et la crème. Il l’appelèrent chocolate. Cortez la rapporta en Espagne en 1527. A la fin du XVIe siècle, on en parlait déjà dans toute l’Europe.

 

Café

La légende la plus répandue sur l’origine du café raconte qu’un berger d’Abyssinie (actuelle Éthiopie) a remarqué l’effet tonifiant de cet arbuste sur les chèvres qui en avaient consommé. Dès le Xe siècle, les paysans du sud-ouest de l’Éthiopie torréfiaient probablement les grains du café dans des braises et les broyaient en une bouillie. Le café faisait originellement office d’épice aux vertus médicinales. Puis la diffusion du café se répand au Yémen, où il est exporté dans le monde arabe depuis le port de Moka. Sa popularité a très certainement profité de la prohibition de l’alcool par l’islam. Il est alors appelé K’hawah, qui signifie « revigorant ». Le café arrive en Europe aux alentours de 1600 introduit par les marchands vénitiens.

 

Courge, courgette, potiron, citrouille

La grande famille des cucurbitacées vient d’Amérique : la citrouille vient du Mexique et du Sud des Etats-Unis; le potiron, des régions tempérées d’Amérique du Sud; la courge musquée, du Nord-Ouest de la Colombie et du Mexique. La courgette est une variété récente : c’est une petite courge récoltée avant son plein développement (le mot apparaît en 1929).

La seule courge que connaît l’Europe antique est la gourde ou calebasse, originaire d’Asie méridionale. Apicius consacre un chapitre aux recettes de gourdes (Livre III, chapitre IV).

 

Dinde

La dinde porte dans son nom français l’erreur de Cristophe Collomb qui croyait avoir découvert une nouvelle route vers les Indes, alors qu’il mettait le pied sur un continent inconnu. En réalité, endémique d’Amérique du Nord, le Dindon sauvage fut le seul volatile domestiqué et élevé à l’époque précolombienne, de l’Oasisamérique (au nord-ouest de l’actuel Mexique et sud-ouest des actuels États-Unis) jusqu’au centre du Mexique. Les Européens la connaissent par les premiers colons espagnols qui l’appelaient « poule d’Inde » et les missionnaires jésuites qui la ramenèrent vers 1500 en Europe où elle se diffusa rapidement.

 

Haricot

Le haricot et tous ses dérivés est également un légume originaire d’Amérique centrale et du Sud. Il n’est cultivé en Europe qu’à partir du XVIe siècle en Italie et dans le Sud de la France. Il s’adapte bien au climat européen, ce qui fait qu’on le croit souvent indigène. Le traditionnel cassoulet ne date donc pas de la guerre de cent ans, comme on le dit souvent, mais n’a que trois cents ans (ou moins).

 

 

Maïs

Christophe Colomb découvre le maïs à Cuba en 1492. Le maïs est présent en Amérique depuis la préhistoire. On le trouve du Mexique aux Andes. Si on croit, en Europe, que le maïs est forcément jaune, les épis de maïs peuvent être en réalité bleus, rouges, blancs, noirs ou même multicolores. C’est la nourriture de base des Amérindiens, en bouillie ou en galette (comme le blé, transformé en pain, est la nourriture de base des Européens).

 

 

Orange

L’oranger est originaire de Chine. On peut distinguer deux époque d’introduction de ce fruit en Europe. L’orange amère a été transmise par les Perses aux Arabes entre le XIe et le XIIIe siècle. Ce fruit fut implanté en Andalousie, Sicile et Pays valencien, d’où il se diffusa vers le reste de l’Europe. Dans un second temps, à la fin du XVe siècle, les navigateurs portugais découvrirent l’orange douce en Chine et dans l’île de Ceylan (Sri Lanka actuel), et l’apportèrent en Europe ; son succès finit par évincer l’orange amère. Le citron, de même famille et origine, était probablement connu dès l’Antiquité et utilisé pour la conservation de la viande par l’acide.

 

Piment, poivron

Le piment vient d’Amérique latine (Mexique, Andes, Amazonie, Caraïbes) et a été découvert à Cuba par Christophe Colomb. Ce dernier l’a ramené en Espagne dès son premier voyage à la fin du XVe siècle. Des marins basques auraient fait partie de son équipage, ce qui expliquerait la culture d’un piment doux dans la région d’Espelette.

Le poivron est une autre variété de piment doux qui est cultivée en Europe du sud à partir du XVIIIe siècle.

 

Pomme de terre

L’histoire de la pomme de terre commence avec celle des chasseurs-cueilleurs du néolithique ayant vécu il y a plus de 10 000 ans dans la zone côtière de l’actuel Pérou et au sud-ouest de l’Amérique du Sud qui apprennent progressivement à la domestiquer et à traiter ses propriétés toxiques. Il y a 8 000 ans, sur l’altiplano andin dans la région du lac Titicaca, cette domestication aboutit à des pratiques rationnelles de culture et de conservation. La pomme de terre est décrite par les Espagnols au XIVe siècle et des plants sont cultivés aux Canaries (à mi chemin entre l’Amérique et l’Espagne). Elle passe ensuite d’Espagne en Allemagne via les armées espagnoles pendant la guerre de Trente Ans avant d’arriver en France. Parmentier la découvre en Allemagne et la fait connaître à Paris en 1783.

Tomate

La tomate est originaire du Mexique et était consommée par les Indiens précolombiens sous forme de sauce au piment. Elle arrive en Europe via Naples, alors catalo-aragonaise. Puis remonte l’Italie vers Gènes avant d’arriver à Nice et en Provence. Elle est d’abord considérée comme une plante médicinale et un peu toxique. On l’appelle alors « Pomme d’or » ou « Pomme d’amour » . Elle restera pomodoro en italien. Il faut attendre la fin du XVIIIe siècle pour quelle soit reconnue comme un légume, et la révolution française pour que sa consommation se développe.

 

Vanille

L’histoire de la vanille, fruit d’une orchidée tropicale parasite des arbres des jungles d’Amérique centrale, est associée à celle du chocolat. Les Aztèques, et auparavant les Mayas, agrémentaient de vanille une boisson épaisse à base de cacao. Ces peuples ne cultivaient cependant eux-mêmes ni le cacao, ni la vanille, en raison d’un climat inadapté. Ces denrées de luxe provenaient d’un commerce avec les régions voisines. Ce sont les Totonaques, occupants des régions côtières du golfe du Mexique autour des actuelles villes de Veracruz et de Papantla, qui produisaient la vanille et en approvisionnaient l’empire aztèque. Les Espagnols découvrent la vanille au début du XVIe siècle lors de la conquête du continent américain. Cependant, la culture de la vanilla fragrans, la plus parfumée, fut très difficile à réussir hors de sa zone d’origine : il manquait les mélipones, des abeilles sans aiguillon qui assurent sa fécondation.

Plus d’informations: https://www.oldcook.com/histoire-produits_amerique
Photos: Wikimedia Commons

A lire également

Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer!

Moyenne des notes 0 / 5. Nombre de votes: 0

Pas encore de vote! Soyez le premier à évaluer cet article.


Les autres articles du blog de l’association Nunc est bibendum
Une céréale tient une place à part dans l’alimentation romaine des origines: le farro - en latin far, farris (neutre). Read more
Les lentilles sont cultivées depuis la naissance de l’agriculture en Mésopotamie, il y quelque 10’000 ans. Dotées de riches qualités Read more
Qui sait que l’on doit à Jules César de fêter le début de l'année le 1er janvier? Pendant des siècles, Read more
Le panthéon gréco-romain n'a pas de secret pour vous? Voilà de quoi vous en assurer avec le portrait en quelques Read more
A la fin du IIIe siècle de notre ère, l'empire romain est un assemblage de peuples aux traditions multiples qui Read more
Les maisons et les rues sont les témoins d’un joyeux déchaînement : la foule sort pour former des cortèges festifs, Read more
Tout le monde connaît la citation de Juvénal: Panem et circenses (du pain des jeux). On connaît moins celle de Read more
Littéralement, le péplum est un film en jupe... en effet le mot latin emprunté au grec πέπλος/peplos désigne un vêtement Read more
Elle était dans l’Antiquité un des symboles de la prospérité romaine et le nectar de la déesse Minerve. Eh bien ! Read more
De l’Espagne actuelle à la Mésopotamie, on retrouve les mêmes mots grecs, généralement gravés sur des pierres précieuses de faible Read more