L’Antiquité par les femmes

Les sociétés antiques étaient résolument patriarcales et laissaient peu de place aux femmes hors de la sphère domestique. La renommée de celles qui ont su faire sauter ce cadre, dans des domaines variés et de différentes façons, est encore vivace aujourd’hui. Précisons que leur histoire a, elle, été écrite et interprétée par des hommes.

Livia

Livia Drusilla, née en 58 av. J.-C. et décédée en 29 ap. J.-C. est la troisième épouse de l’empereur Auguste et la mère de l’empereur Tibère.

C’était plutôt mal parti pour Livia, dont la famille s’était rangée dans le camp des perdants de la guerre qui a suivi l’assassinat de Jules César ! Mais Livia cumulait visiblement une intelligence rare, une volonté sans faille et un sens de la stratégie hors du commun. Ceci la portera au sommet de l’empire, au côté du premier empereur, Auguste, dont elle sera l’appui et la confidente. La toute récente série télévisée Domina (Sky 2021) retrace la vie de cette femme hors du commun.

Pour en savoir plus: https://fr.wikipedia.org/wiki/Livie

 

Sappho

Sappho (en grec ancien Σαπφώ) est une poétesse grecque de l’Antiquité qui a vécu aux VIIe et VIe siècles av. J.-C., à Mytilène sur l’île de Lesbos.

Durant l’Antiquité, Sappho était une véritable star, connue urbi et orbi. Mais malheureusement son œuvre poétique ne nous est pas parvenue. Sur quelques fragments de papyrus n’ont survécu que quelques bribes. La réputation de Sappho, elle, a traversé les âges : Elle est connue pour avoir exprimé dans ses écrits son attirance pour les jeunes filles, d’où le terme « saphisme » pour désigner l’homosexualité féminine, tandis que le terme « lesbienne » est dérivé de Lesbos, l’île où elle a vécu.

Pour en savoir plus: https://fr.wikipedia.org/wiki/Sappho

 

Boudicca

Boadicée (Boudicca pour l’historien romain Tacite) née vers 30 et morte en 61 de notre ère, était la reine d’un peuple celte de l’actuelle Grande-Bretagne qui s’est soulevé contre les Romains.

Boudicca, alias Boadicée, est une figure légendaire du courage et de la révolte. Pour venger les humiliations et les atrocités infligées à sa famille et son peuple, Boadicée prit les armes contre les Romains vers l’an 60. Après quelques victoires (et des atrocités en retour, car, à l’époque, on ne faisait pas dans la dentelle), les Romains reprennent cependant le dessus. La bataille finale est sans appel : quelque 80’000 pertes dans le camp de Boadicée pour 400 chez leurs ennemis. La cheffe de guerre n’a pas survécu longtemps à cette déroute bien que la raison de sa mort soit incertaine. En écrivant sa saga Le trône de fer, George R. R. Martin s’est inspiré de Boadicée pour le personnage de Daenerys Targaryen.

Pour en savoir plus: https://fr.wikipedia.org/wiki/Boadic%C3%A9e

Julia

Julia Caesaris (v. 83 av. J.-C. – 54 av. J.-C.), fille de Jules César et épouse de Pompée.

On ne sait pas grand-chose de l’unique fille de Jules César, si ce n’est qu’elle a servi les intérêts de son père en scellant par le mariage son alliance avec Pompée le grand. Femme réputée d’une grande beauté, elle aurait, dit-on, détourné un temps son mari, conquérant vieillissant, de la politique au profit de la vie domestique… Mais elle meurt jeune, sans descendance. L’entente entre César et Pompée ne lui survivra pas, mais c’est une autre histoire…

Pour en savoir plus: https://fr.wikipedia.org/wiki/Julia_(fille_de_Jules_C%C3%A9sar)

 

Hypatia

Hypatie (Ὑπατία, née entre 355 et 370 et décédée en 415) est une philosophe néoplatonicienne, astronome et mathématicienne grecque d’Alexandrie.

A la tête de l’école néoplatonicienne d’Alexandrie, Hypatie y enseigne la philosophie, les mathématiques et l’astronomie. Elle est, jusqu’à nos jours, la figure de l’excellence féminine dans les sciences. Celle de la tolérance, aussi, puisque bien que non chrétienne, Hypatie ouvre son école à tous. Elle deviendra aussi, hélas, la figure de l’intelligence persécutée par l’obscurantisme, puisque des chrétiens exaltés alors que leur religion prend le pas sur les anciens cultes, la feront assassiner. Le beau film Agora (2009) du réalisateur Alejandro Amenábar rend hommage à cette femme exceptionnelle.

Pour en savoir plus: https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypatie

Olympias

Olympias (en grec ancien Ὀλυμπιάς), née vers 375 av. J.-C., morte en 316, est une princesse d’Épire et la mère d’Alexandre le Grand.

A la fois personnage historique et figure de légende, Olympias passait pour une femme intelligente, courageuse, colérique et jalouse. On raconte ainsi qu’elle n’aurait pas conçu Alexandre avec son époux Philippe II, roi de Macédoine, mais avec Zeus lui-même. Une version assez arrangeante pour le futur grand roi conquérant, lequel ne s’est pas privé de mettre en avant sa prétendue filiation divine. Très présente dans les affaires politiques, mère aimante pour les uns, plutôt guidée par une ambition démesurée pour les autres, elle dormait, selon certains, avec des serpents… Bref, un personnage haut en couleurs, formaté pour renforcer l’image d’Alexandre à travers les âges.

Pour en savoir plus: https://fr.wikipedia.org/wiki/Olympias

Artemisia

Artémise, reine guerrière du Ve siècle av. J.C., fascine et horrifie les Grecs de son époque… 

Artémise (Ἀρτεμισία) fut une des reines de l’ancienne cité d’Halicarnasse en Carie (l’actuelle Bodrum turque) au Ve siècle avant notre ère. Grecque de culture, sa cité dépendait cependant à l’époque de l’empire perse. La reine participa donc activement aux projets de conquêtes de Xerxès 1er. A la tête d’une flotte, elle se bat contre les Grecs à la bataille de Salamine avec un courage et une pugnacité soulignés par Hérodote. Historien du camp adverse, certes, mais originaire de la même cité qu’elle. Quelques dizaines d’années plus tard, pour le poète Aristophane, la figure d’Artémise représente ce qui pourrait arriver de pire aux hommes : des femmes émancipées, capables de construire des navires et d’attaquer. En quelque sorte une Amazone des mers, aussi fascinante, qu’inconcevable et effrayante pour les Grecs.

Pour en savoir plus: https://fr.wikipedia.org/wiki/Art%C3%A9mise_Ire


D’autres femmes célèbres de l’Antiquité

Il faudrait bien sûr citer également Gorgô, Cléopâtre VII, sa fille Cléopâtre Séléné II, Septimia Bathzabbai Zénobie et beaucoup d’autres encore…

Voir le site histoireparlesfemmes.com


Les autres articles du blog de l’association Nunc est bibendum
Ab ovo usque ad mala1. Un bon et copieux repas romain se devait de faire honneur à cette locution: «de Read more
Moretum esuri te salutant! Un petit film réalisé dans le cadre d'une collaboration avec l'association Le Calame d'or et le Read more
Obélix avait les sangliers, les Romains les cochons1. Animaux omnivores, à l’entretien peu coûteux, ils étaient très répandus dans les Read more
Ce jour-là, à Rome, on voyait deux jeunes hommes avec un pagne pour seul vêtement, débouler comme des fous dans Read more
Pour les peuples de l’Antiquité, les plantes avaient de multiples vertus : gustatives, mais aussi médicinales, religieuse, magiques et… aphrodisiaques. Dans Read more
Pline l’Ancien, au 1er siècle, ne tournait pas autour du pot : pour lui, le yaourt était une affaire de Read more
Une céréale tient une place à part dans l’alimentation romaine des origines: le farro - en latin far, farris (neutre). Read more
Les lentilles sont cultivées depuis la naissance de l’agriculture en Mésopotamie, il y quelque 10’000 ans. Dotées de riches qualités Read more
Qui sait que l’on doit à Jules César de fêter le début de l'année le 1er janvier? Pendant des siècles, Read more
Le panthéon gréco-romain n'a pas de secret pour vous? Voilà de quoi vous en assurer avec le portrait en quelques Read more