Un poème d’amour viral dans le monde antique

De l’Espagne actuelle à la Mésopotamie, on retrouve les mêmes mots grecs, généralement gravés sur des pierres précieuses de faible coût (agate, onyx ou sardonyx). Les exemplaires les mieux conservés ont été trouvés sur un bijou au cou d’une jeune femme dans un sarcophage en Hongrie et inscrits sur un mur de l’antique Carthagène.

Le poème inscrit sur un camée sur un médaillon en pâte de verre trouvé dans un sarcophage de l’actuelle Hongrie. Photo : Péter Komjáthy/BHM Aquincum Museum and Archaeological Park

Le professeur Tim Whitmarsh de l’Université de Cambridge en est persuadé : en faisant le lien entre ces différents artéfacts, il a mis le doigt sur l’expression d’une «pop culture» antique. L’équivalent d’une chanson rock, un thème qui pourrait être signé des Sex Pistols, se risque-t-il, interviewé en septembre 2021 par le quotidien The Guardian. La tonalité du poème millénaire résonne en effet avec le «And we don’t care» du titre Pretty Vacant du groupe punk britannique :

Λέγουσιν  – Ils disent
ἃ θέλουσιν – ce qu’ils veulent
λεγέτωσαν – laisse-les parler
οὐ μέλι μοι – je m’en fiche
σὺ φίλι με – allez, aime-moi !
συνφέρι σοι – ça te fait du bien

Le professeur de Cambridge estime que ce poème a été diffusé à large échelle, oralement bien sûr, de taverne en taverne, mais également produit en série sur des objets comme les pierres semi-précieuses retrouvées et vendues dans tout l’Empire romain. Il aurait servi de marqueur social a une classe moyenne, désireuse de marquer la différence et de s’extraire de la culture locale: si le thème amoureux est du poème et sa forme poétique sont très simples, l’usage du grec faisait «classe».

Mais ce n’est pas tout. Le chercheur a aussi remarqué que le poème se distinguait par la forme de métrique utilisée. On est loin, ici, de la scansion utilisée pour dire les classiques comme Homère, avec une rythmique basée sur des syllabes de durées différentes. Pour ces vers de quatre syllabes chacun, la musicalité est basée sur l’accentuation : un fort accent sur la première syllabe et un plus faible sur la troisième. Jusqu’à présent, on pensait que cette forme de vers accentués n’avait commencé à être utilisée qu’au Ve siècle dans les hymnes chrétiens byzantins.

«Vous n’aviez pas besoin de poètes spécialisés pour créer ce genre de langage musicalisé, et la diction était très simple, donc c’était clairement une forme démocratique de littérature», estime Tim Whitmarsh. Il révèle une autre culture, enfouie sous la culture classique des élites qui nous est le mieux parvenue, celle d’un peuple qui nous ressemble.

Source : The Guardian en ligne, édition du 8 septembre 2021, consultée le 30 octobre 2021 : https://www.theguardian.com/books/2021/sep/08/i-dont-care-text-shows-modern-poetry-began-much-earlier-than-believed  


Les autres articles du blog de l’association Nunc est bibendum
Un légionnaire romain, lors d’une journée où l’armée se déplaçait, pouvait consommer plus de 4000 calories, rien qu’en marchant, en Read more
Hé frérot, ça va? Tu peux me rapporter un poulet, du pain, des graines de lupin, des pois chiches et Read more
Rapport sur la première année d'activité de l'association Nunc est bibendum, présenté à l'assemblée générale du 13 septembre 2022. MEMBRES Read more
Marier l’âpreté du vin à la douceur du miel, l’idée ne pouvait que provenir  d’un dieu. En l’occurrence, Aristée, fils Read more
Si on vous dit vomitorium, à quoi pensez-vous ? A une pièce adjacente à la salle à manger où les Romains Read more
Les Romains aussi ont eu chaud. En effet, les climatologues, grâce aux indications laissées par les pollens, les glaciers, les Read more
Vous l’avez certainement croisée sans la connaître ou la reconnaître: la grande mauve (malva sylvestris1) prospère à la campagne comme Read more
Ab ovo usque ad mala1. Un bon et copieux repas romain se devait de faire honneur à cette locution: «de Read more
Moretum esuri te salutant! Un petit film réalisé dans le cadre d'une collaboration avec l'association Le Calame d'or et le Read more

Quels autres sujets aimeriez-vous que l’on traite dans le blog?